Monthly Archives: novembre 2011

Marseille : Jean-Noël Guérini règle ses comptes

En avril 2009 a été signée la convention entre le conseil général des Bouches-du-Rhône et Marseille Provence Métropole ( MPM ) sur le plan quinquennal portant sur 250 millions d’euros et visant à favoriser les investissements consentis par MPM < le développement des transports, la voirie et l’amélioration du cadre de vie >. Le jeudi 10 novembre 2011, Jean-Noël Guérini, président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône a décidé de ne plus assumer cet accord en remettant en cause sa participation financière au tramway de la rue de Rome et à la rénovation du Vieux-Port. Le lundi 14 novembre 2011, le président PS de MPM, Eugène Caselli a dénoncé cette décision unilatérale de Jean-Noël Guérini dans une lettre ouverte aux conseillers généraux PS dont le titre choisi est < indignez-vous >.

xmbfom_eugene-caselli-et-jean-noel-guerini-la-guerre-est-declaree_news?start=22#from=embediframe

En soutien à Eugène Caselli, président PS de MPM et dans l’intérêt général de la population, le sénateur-maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin demande à Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches-du-Rhône de démissionner.

xmbii9_jean-claude-gaudin-demande-la-demission-de-jn-guerini_news#rel-page-under-5

 

 

Logement : trêve hivernale des expulsions

La trêve hivernale des expulsions a commencé lundi 31 octobre 2011, ce qui va permettre à des milliers de locataires menacés d’éviction par leurs propriétaires de bénéficier d’un sursis pendant quatre mois et demi.

Pendant la trêve hivernale, les locataires qui ne peuvent payer leur loyer ne pourront pas être expulsés de leur logement, même si leur propriétaire engage une procédure contre eux.

La trêve s’applique chaque année du 1er novembre au 15 mars.

Un répit de courte durée mais très attendu par les associations d’aide au logement qui constatent unanimement une précarité croissante.

Selon Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au logement, le nombre de demandes d’expulsions se situe < autour de 100.000 à 110.000 > par an. Et seules 10.000 deviennent effectives. Mais la fondation Abbé Pierre rejette ces chiffres et estime à près de 40.000 le nombre d’interventions.

Marseille : Jean Noël Guérini refuse de démissionner

< Le bureau national du PS a confirmé mercredi 2 novembre 2011 la mise en retrait du parti de Jean-Noël Guérini et lui a demandé de démissionner de la présidence du conseil général des Bouches-du-Rhône >, a annoncé le porte parole du parti socialiste, Benoît Hamon.

< Le bureau national a demandé la mise en retrait de Jean-Noël Guérini et d’en tirer toutes les conséquences en terme d’exécutif, de présidence et de participation au groupe socialiste au Sénat et au conseil général >, a indiqué Benoît Hamon, à l’issue de la réunion.

La direction du parti, a rappelé le respect < de la présomption d’innocence > de Jean-Noël Guérini, mis en examen notamment pour prise illégale d’intérêts et association de malfaiteurs dans une affaire de marchés publics présumés frauduleux impliquant son frère Alexandre.

< Je resterai en fonction >, a déclaré Jean-Noël Guérini, en réponse à l’appel du bureau national du PS qui lui a demandé de démissionner de la présidence du conseil général des Bouches-du-Rhône.

< J’accomplirai mon mandat jusqu’au bout >, a déclaré l’élu. < je suis innocent et je n’ai jamais été entendu par le parti socialiste >.

< On me demande de démissionner, moi je dis pourquoi pas. Mais je demande avant de démissionner que les 50 grands élus socialistes qui ont, non pas été mis en examen, mais condamnés, démissionnent immédiatement. Et aussi je demande que tous les élus mis en examen démissionnent. Là il y aurait une cohérence. Si les condamnés et les mis en examen socialistes démissionnent, alors oui je démissionne >, a déclaré Jean-Noël Guérini.